• Le 4 avril 2014 : rencontre CNU/CVS à Pantin, région Ile de France

    Cette rencontre entre le CNU et les CVS APF d’Ile de France s’est tenue au foyer de Pantin et a réuni plus de la moitié des CVS de la région. Les échanges durant cette journée ont été intenses et ont révélé une réelle motivation des élus de CVS à se faire entendre auprès des décideurs politiques et administratifs.

    En voici quelques exemples : au foyer de Meaux (77), la démarche du CVS qui a écrit un courrier très argumenté aux autorités compétentes qui a permis de débloquer la reconstruction  sans cesse reportée (voir l’article suivant écrit par le Président du CVS). A Bouffémont, la forte implication des résidents dans la vie locale participe avec la délégation à impulser une dynamique d’accessibilité sur la commune, aménagement de la cité, adaptation des transports, et à faciliter le quotidien de chacun.

    C’est aussi grâce à la ténacité des membres de CVS du SESSD 94 que des projets d’activités sportives sont proposés aux enfants handicapés, que des groupes de paroles se créent et permettent ainsi aux parents d’enfants de s’exprimer.

    Tous ces exemples d’actions menées par les élus de CVS témoignent qu’il est possible d’obtenir des résultats lorsque l’action menée est continue et sans relâchement.

    L’autre aspect positif de cette journée est qu’elle a généré une envie de nouvelles rencontres entre CVS de la région. Ceci est possible et doit être encouragé !

    Michel LALEMANT, Président du CNU (SAAD 33)

  • CVS du Foyer de Meaux : l’appel à l’aide entendu !

    La participation active et efficiente des résidents dans le fonctionnement de l’établissement, entre autre par le biais du CVS, a conduit le Président du CVS à interpeller le Conseil Général de Seine et Marne au sujet des conditions de vie imposées par la vétusté de la structure (une salle de bains pour 22 résidents, absence totale de domotique, etc...).

    Un projet de construction d’un nouvel établissement était à l’ordre du jour depuis une dizaine d’années. Les résidents se sont beaucoup investis dans ce projet, tant sur le plan architectural par la mise en place d’ateliers « archi-déco », dans lesquels ils ont pu imaginer et se représenter leur foyer rêvé, que sur la conception de nouveaux modes de vie (diversification des modes d’habitat, développement des unités de vie, privilège de l’individuel sur le collectif, etc...).

    Face aux difficultés de concrétisation et à la lenteur d’avancement du projet malgré les diverses promesses des autorités de tarification et le soutien de l’APF et du directeur du foyer, il est apparu nécessaire au CVS d’appliquer le principe de démocratie participative afin de se rendre acteur du changement et de placer les résidents au cœur du sujet.

    Un courrier émanant du Président du CVS a donc été adressé au Président du Conseil Général, conformément à la décision collégiale des membres du CVS, faisant état de la situation actuelle en termes de conditions de vie et du caractère attentatoire des pratiques sur le droit des usagers, en particulier sur le droit à l’intimité.

    Le Conseil Général a saisi les revendications du CVS et entendu son appel à l’aide. Le dossier a pu enfin se conclure par l’obtention officielle de l’avis favorable au démarrage du projet.

    Mickaël MAGALHAES, Président du CVS, Foyer Pierre Floucault à Meaux (77)

     

  • Zoom sur le collectif polyhandicap 93

    Mouvement citoyen de défense des personnes polyhandicapées, ce collectif, initié par les membres élus des conseils de la vie sociale d'établissements spécialisés de Seine-Saint Denis accueillant des enfants polyhandicapés, appelle à la mobilisation des familles, des personnes morales, des édiles pour que soit pris en compte le besoin de création de places en établissements par l'Agence Régionale de Santé. La carence est alarmante en effet en Seine Saint Denis, où une centaine d’enfants polyhandicapés vivent à domicile sans prise en charge et apprentissages adaptés. Les différentes actions menées ont partiellement abouti avec la création prochaine d’un établissement de 35 places pour enfants et adolescents, couvrant environ 1/3 des besoins, dans le Nord-Ouest du département. L’ouverture est prévue pour début 2017.

    Le Collectif, soucieux de mieux faire connaître la singularité et la complexité du polyhandicap, a organisé en partenariat avec le Conseil Général et la MDPH du 93, un colloque le 4 octobre 2013 : ”l’enfant polyhandicapé en Seine Saint Denis, aujourd’hui et demain”. Le succès de cette manifestation a mis en lumière le manque de connaissance, d’informations mais surtout de ressources tant pour les familles que pour les professionnels. La prochaine étape est donc naturellement l’organisation d’un forum ressources courant 2015. Pour aller plus loin : le lien du collectif : http://www.collectifpolyhandicap93.org

    Naïma GARA, membre du CNU, Présidente du CVS, IME de Bondy (93)

  • Expérience du CVS multisites, pôle ESAT APF

    Le CVS du pôle ESAT réunit les usagers élus de trois sites différents qui ont une même direction (Rivery 80, Lys-Lez-Lannoy 59, Calais 62). Il a été créé en juin 2011, et il est constitué d’un secrétaire et d'un membre de chacun des 3 CVS. Il se réunit tous les 6 mois et discute de la communication, du bon fonctionnement des trois CVS, il a créé le logo pour les 3 CVS et avec l'accord des 3 présidents il a fait aussi un trombinoscope avec la photo et la fonction de chaque membre. Pour les élections du C.V.S on a rencontré les usagers de chaque E.S.A.T pour leur expliquer ce que c'était le CVS et à quoi ça servait.

    David LENGLET, Président du CVS, Pôle ESAT APF, élu du CNU