• Mise en oeuvre du rapport "Zéro sans solution"

    La Ministre de la Santé a confié à Marie-Sophie DESAULLE, ancienne Directrice générale de l'ARS Pays de Loire, la conduite de la mise en oeuvre du rapport "zéro sans solution" établi par Denis PIVETEAU (voir dans cette même rubrique l'article "prévenir les ruptures et situations critiques").

    Cette mission s'articule autour de 4 axes:

    - un dispositif d'orientation médico-sociale permanent,

    - des partenariats renforcées dans les territoires avec l'ensemble des parties prenantes,

    - la création d'une dynamique d'accompagnement et de soutien par les pairs,

    - l'accompagnement du changement.

    Elle se donne pour objectif de dépasser les freins et clivages observés et d'améliorer concrètement la qualité des réponses apportées aux personnes en situation de handicap et à leurs proches à partir d'un essaimage de bonnes pratiques issues du terrain.

    Pour télécharger la lettre de septembre 2015 d'actualité de cette mission, cliquez ici (5p)

  • Le conseil de la vie sociale levier pour la citoyenneté des usagers polyhandicapés

    Le Centre de Ressources Multihandicap publie une étude sur la mise en oeuvre des conseils de la vie sociale (CVS) dans les structures accueillant des personnes polyhandicapées: "Le conseil de la vie sociale, levier de changement : une citoyenneté en mouvement".

    Cette étude décline différentes pratiques de mise en oeuvre des CVS à partir du cadre réglementaire de 2004 qu'elle rappelle. Elle évalue l'impact de ces espaces de participation institutionnels :

    - sur l'accès à la citoyenneté des personnes accueillies,

    - sur les représentations, les pratiques des professionnels et sur le fonctionnement des établissements médico-sociaux.

    La question de la citoyenneté est posée dans son paradoxe "confier à la personne qui semble la moins capable le rôle de Président, être représenté par une personne dépendante, accepter que l'incapacité soit un moteur pour penser les relations autrement".

    Le but est de dresser des perspectives utiles pour faire du conseil de la vie sociale "un lieu d’exercice de la citoyenneté, un levier de changement pour faire évoluer la relation entre la société et les individus, quel que soit la nature de leur handicap."

    Pour consulter l'étude (113 pages) parue en septembre 2015, cliquez sur le site du CRMH.

  • Actualités des CVS APF, juin 2015

    L’une des missions du Conseil national des usagers (CNU) de l'APF consiste à prendre connaissance des sujets qui remontent des CVS locaux. De janvier à juin 2015, le CNU en a reçu 126, en provenance de 90 CVS. La synthèse faite aux élus par types de service ou établissement (enfance, hébergement adulte, domicile adulte, polyhandicap et travail adapté) peut être utile à tous.

     Sujets régulièrement remontés des comptes rendus de janvier à juin 2015 :

     Pour les structures d’accueil ou hébergement collectives 

    Qualité de vie : tensions, incivilités, bientraitance, qualité des repas, qualité des soinsetb.jpg

    Cadre de vie/bâti/investissements 

    Inclusion/transports/vie sociale

    Financements, évolutions des services rendus et listes d’attente

    Informations sur les droits, démarche qualité

    Vie à domicile 

    Formation, sensibilisation des CVS aux droits domicile.jpg

    Inclusion/transports/accessibilité

    Financement, évolution des services et listes d’attente

    Bientraitance et accès aux soins

    Travail adapté               ESAT.png

    Bâti/investissements

    Transports

    Enfance et polyhandicap         

    Info sur les droits enfants_1.png

    Transports (coût, sécurité) et financement, évolution des services et des places

    Qualité des soins : kinés, personnel para médical, hygiène bucco-dentaire Handicap tout 1.png

    Qualité de vie : tensions, incivilités, intimité, avenir des enfants

     

     

  • 1er avril à Toulouse : rencontre régionale CNU/CVS de Midi-Pyrénées

    suggestion.pngCette 3ème rencontre en Midi-Pyrénées a permis de partager des expériences utiles et des questionnements entre CVS et CNU, et de rappeler le cadre légal et associatif.

    Le sujet des CVS à domicile a été au cœur des échanges. Pas simple de faire vivre une parole collective avec des représentants qui ne se connaissent pas.

    Dans le polyhandicap, où la place des familles est décisive les aspects de communication adaptée ont été également abordés. Mais quel que soit la structure, le CVS est bien une instance collective de parole partagée.

    La région est en train de mettre au point une formation pour les CVS, tenant compte de la problématique des tierces personnes dans l’assistance à la communication, de leur rôle et posture dans ces instances.

    A suivre…

     Sophie BAUDIER, pour le CNU